Blog sur le Portugal

Voyages, actualites, histoire, culture, faits divers, images du Portugal, photos, regards sur le monde portugais, à decouvrir ou à redecouvrir.

vendredi 28 juillet 2017

Les rues blanches de Salir


Les rues blanches de Salir nous confrontent avec le charme des villages du sud du Portugal.


Salir est une ville située dans le district de Faro, à quelques 15 kms au nord de la ville de Loulé. Les ruines de son vieux château témoignent de son passé de sentinelle, perchée sur les collines de l'intérieur de l'Algarve.



On y trouve un autre Algarve, très tranquille, aux ruelles pavées et aux murs clairs, autrefois blanchis à la chaux. La simplicité des lieux est attrayante pour les amateurs de villages typiques. Le pourtour de la ville, fait des remparts de la muraille, offre de belles vues sur les massifs montagneux des alentours.






En cet après-midi d'un dimanche d'été, la ville de Salir se préparait pour son troixième jour de festival médiéval "Salir do Tempo".
De grandes bâches colorées s'alignaient dans les rues pour faire de l'ombre aux passants et aux tables des rues qui iraient, quelques heures plus tard, se recouvrir de beaux étalages.


Des touches de couleurs par-ci par-là, pour égayer les rues ou qui représentent les exceptions qui confirment la règle du blanc.



Les plantes du Sud, aux caractéristiques méditerranéennes, apportent elles aussi de la couleur, elles-même adaptées aux longs étés chauds et secs.







En quittant la ville de Salir, je vous invite aujourd'hui à écouter une jolie melodie poétique chantée par Ana Moura. C'est une jeune chanteuse portugaise qui a beaucoup d'expérience dans l'art de chanter le fado.
Le compositeur et musicien, aussi plein de talent, s'appelle Pedro Abrunhosa. J'espère que vous aimerez l'entendre !
J'ai préparé ma traduction "d'amateur" pour aider ceux qui ne comprennent pas le portugais.



Ana Moura - Tens Os Olhos De Deus
publié par AnaMouraVEVO


Tu as les yeux de Dieu

Tens os olhos de Deus / Tu as les yeux de Dieu
E os teus lábios nos meus / Et tes lèvres sur les miennes
São duas pétalas vivas./ Sont comme deux pétales vives
E os abraços que dás, / Et quand tu me serres dans tes bras,
São rasgos de luz e de paz / Il y a des sillons de lumière et de paix
Num céu de asas feridas, Dans un ciel d’ailes blessées,

E eu preciso de mais, Et j’en veux encore,
Preciso de mais. J’en veux encore.
Dos teus olhos de Deus,/ De tes yeux de Dieu,
Num perpétuo adeus / Dans un perpétuel adieu
Azuis de sol e de lágrimas, / Bleus de soleil et de larmes
Dizes: ‘Fica comigo / Tu me dis « Reste avec moi
És o meu porto de abrigo, / Tu es mon port d’abri
E a despedida uma lâmina!’./ Et l’adieu est comme une lame « !

Não preciso de mais,/ Je n’en veux plus
Não preciso de mais./ Je n’en veux plus.
Embarca em mim,/ Embarque en moi,

Que o tempo é curto / Que le temps est court

Lá vem a noite / Voilá qu’arrive la nuit
Faz-te mais perto./ Viens plus près
Amarra assim / Ligote ainsi
O vento ao corpo, / Le vent à ton corps,
Embarca em mim / Embarque en moi

Que o tempo é curto./ Que le temps est court
Embarca em mim. / Embarque en moi.
Tens os olhos de Deus, / Tu as les yeux de Dieu,

E cada qual com os seus / Et chacun avec les siens
Vê a lonjura que quer, / Voit la distance qu’il veut,

E quando me tocas por dentro / Et quand je te sens en moi
De ti recolho o alento / De toi je reccueille l’élan
Que cada beijo trouxer./Que chaque baiser apporte.

E eu preciso de mais, / Et j’en veux encore,
Preciso de mais. /J’en veux encore.
Nos teus olhos de Deus / Dans tes yeux de Dieu
Habitam astros e céus, / Habitent des astres et des cieux,
Foguetes rosa e carmim,/ Éclairs roses et carmin,

Rodas na festa da aldeia /Rouages de fête de village
Palpitam sinos na veia / Des carillons dans la veine palpitent
Cantam ao longe que ‘sim!’.Et au loin, chantent que « oui « !

Não preciso de mais,/ Je n’en veux plus
Não preciso de mais./ Je n’en veux plus.
Embarca em mim, / Embarque en moi
Que o tempo é curto / Que le temps est court
Lá vem a noite / Voilá qu’arrive la nuit
Faz-te mais perto. / Viens plus près
Amarra assim / Ligote ainsi
O vento ao corpo, / Le vent à ton corps,

Embarca em mim / Embarque en moi

Que o tempo é curto./ Que le temps est court

Embarca em mim. / Embarque en moi.
Embarca em mim. / Embarque en moi.
Embarca em mim. / Embarque en moi.

Embarca em mim. / Embarque en moi.

Embarca em mim. / Embarque en moi.
Embarca em mim, / Embarque en moi
Que o tempo é curto / Que le temps est court

Lá vem a noite / Voilá qu’arrive la nuit
Faz-te mais perto. / Viens plus près
Amarra assim / Ligote ainsi
O vento ao corpo, / Le vent à ton corps,

Embarca em mim / Embarque en moi
Embarca em mim. / Embarque en moi.

Embarca em mim. / Embarque en moi.

Embarca em mim. / Embarque en moi.



Letra e Música/ Written by Pedro Abrunhosa



vendredi 21 juillet 2017

Allons voir les pauliteiros



Je vais à Miranda
Voir les “pauliteiros”,
Voir les “pauliteiros”
Je vais à Miranda .


C'est le refrain d'une chanson traditionnelle du Portugal, très connue dans tout le pays, qui nous invite à aller voir les "pauliteiros"!

Les hommes dansent em tenue traditionnelle cette danse folklorique qui nous vient directement du fond des ages, lorsque les anciens lusitaniens étaient encore celtes !



Daisy Correia: Eu vou a Miranda ver os pauliteiros publié par Manuela Correia

La cornemuse est l'instrument le plus caractéristique de ces groupes de musiciens.   Il est souvent écrit que cette danse exécutée avec des bâtons, serait originaire des danses des anciens guerreirs du nord-est du Portugal.

Donc voici un des groupes de "pauliteiros" qui sont nombreux dans la région de Miranda du Douro:


Felgueiras, Setembro 2016. Pauliteiros de Malhadas publié par Açoreira TV


Felgueiras, Serembro 2016. - Pauliteiros de Malhadas. Publié parAçoreira TV

Pour des combats plus impressionants et dignes de leur courage, les groupes de pauliteiros peuvent organiser des rencontres!



Palos an Riba publié parPortal Miranda do douro

Alors que l'on croyait que ces danses guerrières seraient indéfiniment l'apanage des hommes, voilà que les filles s'y sont mises. 
Depuis quelques décénies, parées de leurs corsages et jupettes en dentelle, elles font claquer leurs bâtons au son des notes aigues des cornemuses. Ne manquez pas de les regarder aussi !


VIII Encontro de Pauliteiros do Concelho de Mogadouro |09.03.2013| Publié par mogavlog




VII ROTA DA CHOURIÇA MOGADOURO 2009 COM ACTUAÇAO DAS PAULITEIRAS DE VALCERTO.wmv publié par marcosxx69


dimanche 16 juillet 2017

Peniche, ses plages et ses rochers




Depuis toujours liée à la mer, l’histoire de Peniche s’est déroulée parallèlement à l’évolution de son port de pêche et de son activité de construction navale.

Je vous invite à regarder une vidéo par temps clair. Filipe semble être un artiste talentueux! Les belles couleurs de l'océan sont bien mises en valeur.
Peniche Portugal by drone view publié par Filipe View



Il y a quelques années, nous sommes passés par la route qui longe la côte, toutefois, par manque de temps, sans avoir visité la ville de Peniche et avons été directement vers les sites qui surplombent l'océan atlantique.

C’est pendant l’hiver que ces photos ont été prises. Ce mot d'hiver évoque aujourd'hui une sensation d'agréable fraîcheur, même en pensée, par ce temps juillet et de grande chaleur estivale!
Le ciel était brumeux, ce qui accentuait le côté sauvage et irréel de cette partie du littoral ouest du Portugal.


Les effets des rayons qui passaient au travers des nuages, changeaient constamment les nuances des rochers. Ou est-ce l'effet de la diversité des matériaux ?! Les falaises sont tellement découpées qu'il faut faire très attention lors de la promenade.
Par les trous qui jaillissent des rochers, on entend les rugissements de la mer dont les vagues viennent à l'assaut des côtes depuis la nuit des temps.


...La péninsule de Peniche présente une succession des strates géologiques des roches sédimentaires carbonatés de l’âge jurassique, un registre systématique unique de 20 millions d’années d’histoire géologique portugais...

source:http://www.centerofportugal.com/fr/peniche-le-paradis-geologique-du-portugal/




Située à une centaine de kilomères au nord de Lisbonne, la ville de Peniche ocupe une partie de la presqu'ile du même nom.

C'est un site impressionant, parsemé de hautes falaises mais aussi de petites criques qui abritent des plages à l'air marin chargé en iode.











Les amoureux de la nature y trouvent leur bonheur pour des ballades à pied ou à vélo, sur ces lieux sculptés par la mer et par le vent, et dont les couchers de soleil sont dignes d'un beau spectacle.
Pour les émotions fortes, je vous invite à regarder les images du phare et des rochers des alentours, avec le bruit de la sirène par temps de brouillard. C'est le bruit destiné à avertir les bateaux de l'approche des îles et ilots rocheux de Peniche.
Et aussi ce qu'il ne faut pas faire: s'approcher des bords des précipices comme le font certaines personnes!


Peniche - Farol e a Beleza das suas Falésias publié par Diga Não à Inércia
Vista do cabo do farol de Peniche (Cabo Carvoeiro), sobre as falésias que se vislumbram entre o nevoeiro, com o som da sirene do farol, precisamente por causa do nevoeiro!
Com pessoas a desafiar o perigo de queda no precipício, numa altura superior a 100 metros.




Ce sont des lieux très riches en histoire et en formations géologiques  que nous aurons l'occasion d'apprécier dans d'autres posts !


samedi 8 juillet 2017

Les orgues de la cathedrale de Braga


Tout le monde est d'accord pour dire que Braga est une belle ville !

C'est l'été, il fait beau, je vous invite à me suivre dans une balade qui nous conduit jusqu'à la cathédrale pour voir les orgues, qui eux sont magnifiques !
A mon avis, il est agréable de se garer hors des centres et de marcher le long des avenues; il faut bien sur vérifier si elles ne font pas trop de kilomètres. C'est ce que je fais d'habitude à Braga, .
Ainsi après avoir laissé la voiture dans le quartier près de la rivière Este,  nos pas nos conduisent le long des parterres fleuris, qui à chaque saison, ont leurs fleurs adaptées aux températures et à  lumière disponibles.
Puis, soit nous coupons à droite  en passant dans une rue où nous voyons ces drôles de fenêtres, soit nous continuons vers le centre-ville où la  fontaine publique projette ses jets d'eau vers le ciel,  mais qui ici semblait être au repos.
Il y d'autres rues qui nous attendent et qui accompagnent notre promenade, marquée de part et d'autre, par des arrêts devant les vitrines du rez-de-chaussée des immeubles.
La cathédrale n'est plus très loin; cette statue d'une rue piétonne est assez singulière, et semble faire la pause, en soulevant ses bras métalliques!
Il y a de nombreux monuments  et des statues dans les rues de Braga. De nombreuses rues piétonnes animées agrément la visite du centre-ville.
Un coup d'oeil aux jolies façades typiques et quelques photos pour vous les montrer.
Nous voici devant l'entrée de la cathédrale de Braga. C'est un monument très ancien, construits par les premiers chrétiens de la péninsule Ibérique, lorsque Braga était le capitale du royaume des Suèves, puis des Wisigoths.

Les Suèves firent de Bracara Augusta, l'ancienne capitale de la province romaine de Gallaecia, la capitale de la Gallaecia suève ; celle-ci était plus vaste que la Galice actuelle, et s'étendait au sud du Douro et vers l'est jusqu'à Ávila (Wikipedia).

"Le roi Herméric fait de Bracara Augusta (Braga) sa capitale et le royaume perdure de 410 à 584, année de son effondrement devant l'armée du roi wisigoth Léovigild."(Wikipedia)


Carte du royaume suève (ayant pour capitale Braga)

A História confirma a existência da Sé desde o ano de 400. O edifício encontra-se sobre uma construção que tudo indica tratar-se da catedral anterior. A obra da actual Sé teve início com o bispo D. Pedro (1070-1093).

Source: http://www.diocese-braga.pt/arquidiocese/221/5918


Nous avons ici une des entrées de la cathédrale, avec ses pierres austères qui témoignent sa longue vie depuis le Moyen Âge.
Le cloître entouré de galeries
Le monument actuel aura été construit sur la primitive basilique paléochrétienne dont on trouve les fondations dans une partie du sous-sol. À l'origine romane, puis remaniée pendant plusieurs siècles, la cathédrale de Braga allie différents styles architecturaux, du gothique à la luminosité du baroque.
La cathédrale de Braga compte plusieurs autels dont chacun mériterait une étude plus approfondie. Maintenant je me retourne pour vous montrer l'objet de notre visite.
Ce sont les deux orgues baroques qui tapissent tout le haut du mur et du plafond du côté opposé à l'autel principal.
C'est toute l'exubérance décorative de l'art baroque qui recouvre les orgues du XVIIIe siècle et qui sont l'oeuvre du sculpteur portugais Marceliano de Araújo

D'un côté l'orgue de l'Evangile, de l'autre l'orgue de l'Epître.



 .